Chicago – Jour 2: Westloop et le village ukrainien

Le 2ème jour commence sous le soleil et nous nous dirigeons cette fois-ci vers le West Loop, plus à l’Ouest comme son nom l’indique. Un excellent brunch au Little Goat Diner nous attend : la place est sympathique, les plats variés, on se régale comme il faut.

En sortant, on décide de faire une bonne marche digestive encore + à l’Ouest sur Randolph Street. Le quartier est en plein développement avec de plus en plus de logements à louer, on sent que ça va devenir vivant d’ici les prochaines années. C’est calme mais agréable et il y a plein de cafés & restaurants dans les alentours.

Ukrainian Village : le café du coin

La marche jusqu’au village ukrainien s’avère longue, très longue, trop longue même : ça ne serait pas un problème si le paysage ne devenait pas de plus en plus moche. Gardez ça en tête : plus vous vous dirigez vers l’Est, plus vous allez tomber sur des bâtiments type HLM qui sont loin d’être jolis et les rues sont de moins en moins accueillantes pour la marche: pas dans le sens où le quartier craint mais plus dans le fait que le trottoir devient une option loin d’être obligatoire.

Au final, on prendra un taxi qui nous déposera à l’entrée d’Ukrainian Village. Le quartier rappelle assez le Mile-End à Montréal avec tous ses cafés, artisants et maisonettes. On est toujours à Chicago mais le bruit des klaxons et les grandes tours ne font pas partie de la zone. On est d’ailleurs arrivés jour du festival local avec une portion de la rue entièrement piétonne : scène avec concert de rock, food trucks, artistes en tout genre, c’était plutôt fun.

Malgré tout, on sent que le coin reste calme et agréable à parcourir en vélo.

On décide ensuite de retourner vers le Near North side. 40 minutes de marche sans trop de souci mais entre l’Ouest de la vieille ville et Ukrainian village, le paysage est loin d’être joli. Arrivé au North Side, l’ambiance change radicalement : atmosphère chic, assez « m’as-tu vu » et il y a de quoi faire. La promenade est agréable, on croise quelques pépites sur le plan architecturale et on en profite pour se diriger vers la « plage ».

Le Lac Michigan, accessible via l’Est de la ville est doté d’une plage et d’une large piste cyclable sur laquelle cyclistes et piétons passent leur vie à s’engueuler car il partage la même portion de bitume (la partie piétonne est trop étroite ou dans l’eau alors les gens marchent sur la piste cyclable). Le coin serait sympathique si l’autoroute n’était pas située si proche. En effet, à peine 30m séparent cette « plage » de la grande artère routière de la ville. Mouif, mouif. Vous pouvez toujours aller au Navy Pier pour échapper à la route mais il n’est alors plus question de plage : à vous de voir.

Soirée « river cruise »

Pour terminer cette longue journée de marche, nous avons fait un tour de bateau sur la rivière. Et s’il y a bien une chose que je vous recommande de faire à Chicago, c’est ça. Réserver un tour en bateau d’1h30 avec des pros qui vous raconteront plus en détails toute l’histoire de l’architecture de Chicago (Chicago Arechitecture Center).

Mademoiselle avait un peu froid… Faut dire qu’en soirée, il y a du vent.

Nous avions réservé la dernière balade, à savoir à 19h30 pour profiter du coucher de soleil et de l’allumage progressif des différentes tours. Notre guide était très sympathique et avait beaucoup de choses à nous raconter sur les différents buildings que nous avons croisé : c’était juste passionnant et contemplatif comme il se doit.

En effet, depuis la rivière, on a un magnifique point de vue sur les différents gratte-ciels et en 1h30, la promenade est longue et inspirante, se terminant par une pause dans le lac Michigan qui nous permet d’avoir une dernière fois une magnifique vue sur tout le Loop. Je vous le redis, à faire sans hésiter lorsque vous irez visiter Chicago pour la 1ère fois.

Vue du centre-ville au départ de la promenade, encore sous le soleil…
… Et terminer sur un magnifique plan de la ville depuis le lac Michigan le soir.

Pour le dîner, on a décidé de retourner dans River North pour manger au restaurant Marggianos, un italien qui fait de bonnes salades caprese. Ambiance intime et vintage qui rappelle les films des années 50, l’idéal pour relaxer après une journée bien chargée.

Je vous recommande de lire également :