Chicago – Jour 3 : Lincoln Park & Old Town

Pour cette dernière journée, on a choisi d’être un peu plus relax et de se diriger vers le Nord de la ville. Après une 2ème tentative infructueuse à la tour Willis (2h d’attente, même un lundi, non merci), on a vite rebroussé chemin pour se diriger vers le nord de Chicago et découvrir « Old Town ».

Old Town – Le quartier des belles vieilles maisons

Quartier jouxtant le parc Lincoln et situé au nord du centre-ville, on a pu arpenter les rues du quartier en toute tranquilité. Ici, pas de gratte-ciels ni même de bâtiments que l’on pourrait assimiler à des tours mais plus des maisons anciennes et nouvelles avec quelques manoirs qui forcent le respect.

Le quartier est assez calme mais on trouve pas mal d’artistes à gauche à droite. Après avoir visité 2-3 petites galeries, petite pause au Café Corbel qui prépare de merveilleux tiramisus maison et des cookies bien épais et goûtus (400 calories chaque tout de même). Un peu plus loin, quelques petites places à hot-dogs sont présentes si vous préférez le salé.

En chemin, on remarque également que les trottoirs exposent quelques oeuvres d’arts d’artistes locaux.

Lincoln Park – Verdure, fleurs et animaux pour déconnecter

La suite de notre escapade se poursuit alors au Lincoln Park, aussi grand que le quartier Old Town lui-même et situé à l’Est de ce dernier, juste avant le lac. La grandeur du parc et ses grandes étendues d’herbes permet de décompresser davantage et de trouver un petit havre de paix au sein de Chicago, qui rappelons-le, est loin d’être une ville « calme ». On a une belle vue sur le centre-ville et quelques artistes viennent ajouter une ambiance sonore.

Le Parc Lincoln : calme et bien vert.

Plus au sud du Parc Lincoln, on trouve le zoo. Nous ne sommes généralement pas des grands fans de ce genre d’endroit mais il se trouve qu’il fait partie intégrante du parc et en plus l’entrée est gratuite. Ouvert en 1868, je l’ai trouvé plutôt bien entretenu. Encore une fois, je ne suis pas spécialiste de ce genre d’endroits et la majorité des animaux présents étaient apparemment dû à une volonté de préservation des différentes races.

Bien sûr, il ne faut pas s’attendre à trouver des centaines d’animaux différents mais ceux qui sont là ont de l’espace. J’ai surtout apprécié la finesse dédiée à la zone des oiseaux.

D’ailleurs, attention en vous rendant dans cette zone, il y a des panneaux vous avertissant que si vous vous approchez trop près d’un nid (souvent caché dans les arbustes), une espèce d’oiseaux en particulier peut vous foncer dessus… Et ça a été le cas pour certaines personnes : les oiseaux volent très près de votre figure pour tenter de vous effrayer et vous éloigner de leur nid donc respectez-les, ça sera mieux !

Pas de cage mais un grand trou autour de l’ile aux « gros chats »
Les jardins du zoo de Lincoln Park sont magnifiques

Si la vieille ville ne mérite peut-être pas qu’on s’y attarde plusieurs heures, le Lincoln Parc vaut en revanche le détour pour tout personne désirant un peu de verdure et de paix au sein de cette ville très mouvementée.

Notre avion décollant en fin d’après-midi, nous avons pris le métro 1h30 avant histoire d’être tranquille et le retour à l’aéroport s’est fait assez rapidement (heureusement que Chicago offre l’option du métro pour aller à l’aéroport, ça sauve du temps et des sous).

PS : désolé, pas beaucoup de photos pour cette journée mais parfois, certaines belles choses s’apprécient juste avec les yeux 😉

Je vous recommande de lire également :