Un long weekend à Philadelphie

New-York, Boston, Portland et Washington ? Oui, ce sont des villes à faire sur la côte Est et j’ai eu l’occasion d’y aller 1 fois si ce n’est plus.

Mais depuis quelques temps, j’avais envie d’aller visiter Philadelphie et le long weekend du 1er juillet a été l’occasion de le faire. Du coup, en s’organisant un peu, j’ai pris l’avion de Burlington et pour moins de 300$, j’ai pu trouver un aller-retour en vol direct aux heures qui m’intéressaient : parfait !

La ville de Philadelphie a son charme puisqu’on a l’impression d’assister à un mix entre Boston, Washington et un soupçon de Montréal. Ville artistique mais aussi culturelle, Philadelphie possède quelques quartiers qui méritent le détour. Mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit de la ville qui a fondé les États-Unis !

Philadelphie, tout comme Montréal, est une ville qui se vite principalement à pieds. On apprécie la variété de ses quartiers et la proximité avec le fleuve. J’ai eu la chance de pouvoir loger dans un hôtel plutôt sympa et idéalement situé pour pouvoir visiter presque tout sans utiliser les transports en commun.

Le seul point négatif du séjour était la température car partir le 1er juillet à Philadelphie, c’est presque comme partir en août à Las Vegas : on cuit à petit feu à soleil !

Plutôt que de raconter mon long weekend de façon linéaire, voici une petite liste de choses vraiment appréciables à faire/voir à « Philly » :

  • Découvrir le site de la naissance des États-Unis : se promener dans le quartier et passer précisément à l’endroit où fut signée le 4 juillet 1776 l’indépendance des Etats-Unis, bah ça fait quelque chose quand même !
  • Manger un bon cheese steak : c’est le sandwich local. Ca change un peu du burger et c’est loin d’être mauvais mais évitez d’en abuser, vous allez vite le sentir sur la balance : au format baguette, il contient du steak, du fromage et des oignons.
  • Monter les marches comme Rocky : envie de revivre un bout du jogging de Stalone ? Ca se passe à Philadelphie et vous pouvez tenter de monter les marches qui mènent au Philadelphia Museum of Art.
  • Poser à côté de la statue de Rocky : suite logique de la petite dose de sport, vous devez vous faire prendre en photo à côté de la statue si vous avez vu et apprécié les films reliés. C’est kitch, mais ça fait rire !
  • Visiter le Philadelphia Museum of Arts : j’ai visité ce musée et il y a de quoi faire au niveau expositions. Belle bâtisse, on prend plaisir à arpenter les longs couloirs et passer d’expo en expo.
  • Admirer les fresques murales du quartier gay : s’il y a plus de 5000 fresques murales en ville, prenez le temps de voir toutes celles qui sont dans le quartier gay. Ces fresques sont immenses et magnifiques, on apprécie vraiment la touche artistique de chaque créateur.
  • Visiter le Magic Garden : un jardin construit à partir de bout de verre, tessons de bouteilles et autres accessoires métalliques en tout genre ? Ca existe et c’est assez… Exotique !
  • Déjeuner et se promener dans le Reading Terminal Market : c’est le gros marché couvert local du centre-ville. Plein de bonnes choses à boire et à manger à l’intérieur avec entre autre, un magnifique bar à huîtres.
  • Jeter un coup d’oeil à la Liberty Bell : si vous avez beaucoup de patience, vous pourrez la voir de près. Sinon, depuis l’extérieur, il y a une vitre et vous pouvez apercevoir la cloche dans son intégralité.
  • Déambuler dans les rues de la ville : c’est probablement la chose la plus importante à faire. A Philly, vous pouvez presque tout faire à pied. Arpenter les rues et ruelles en long et en large pour mieux découvrir la ville, notamment dans les quartiers historiques et artistiques. Le centre-ville est sympa mais on en fait vite le tour.
  • Visiter le pénitencier Eastern State : cette ancienne prison est vraiment impressionnante. Il y règne une atmosphère réellement étrange, voire angoissante à certains endroits. On ressent parfaitement le malaise à y vivre, bien qu’elle soit évidemment fermée et ouverte pour les visites.
  • Trouver le garage de Batman : mouhahaha, oui oui, il existe !
  • Relaxer dans les parcs et parler aux gens : certes, ce n’est pas le Québec mais j’ai trouvé les gens plutôt sympathiques, moins stressés qu’à New-York et il y a pas mal de petits parcs en ville pour se détendre au cours des nombreuses marches.

En revanche, j’ai noté quelques déceptions :

  • Le centre-ville respire l’extrême richesse mais aussi l’extrême pauvreté : on sent que ce n’est pas une ville si riche que ça et c’est assez désolant, surtout dans les fast-food du centre.
  • Le musée des sciences un peu léger : grand, impressionnant, beaucoup d’expos mais c’est majoritairement destiné aux enfants… Enfin, ça ne nous a pas empêché de rigoler un peu.
  • La statue ordinaire Love du parc en centre-ville : une sculpture plus que quelconque et malgré la signification, elle n’a vraiment rien d’extraordinaire.

Philadelphie est une ville agréable à visiter. Loin d’être aussi impressionnante que Washington, New-York ou même Boston, il y règne une atmosphère détendue et on ressent un aspect culturel et artistique très développé. Nous y étions durant 4 jours mais en réalité, 3 suffise à faire le tour de la ville, même en allant dans des quartiers plus éloignés.

Un petit rappel pour le quartier historique que j’ai trouvé vraiment magnifique, surtout en prenant le temps d’arpenter toutes les petites rues.

IMG_9834

IMG_9861

IMG_9880

IMG_9909

IMG_9358

IMG_9928

IMG_9937

IMG_9951

IMG_9958

IMG_9981

IMG_9375

IMG_0011

IMG_0021

IMG_0036

IMG_0041

IMG_9524

A lire aussi