Montréal-Niagara Falls en voiture pour un long weekend


En ce début d’été, j’ai reçu la visite de mon grand-père et il souhaitait absolument aller admirer les fameuses chutes d’eau de la ville de Niagara. Située en Ontario, la ville jouxte la frontière américaine vu qu’une partie de ces chutes se situe aux Etats-Unis, l’autre au Canada.

Nous avons décidé de faire le voyage en voiture, ce qui était une première pour moi j’ai toujours fait l’aller-retour Toronto-Montreal en train ou en avion.

Une fois quitté l’île de Montréal, nous arrivons rapidement en Ontario et la qualité de la route redevient tout de suite plus acceptable. Pas grand monde sur la route, autant dire que l’on voyage sans encombre. On croise de nombreuses stations essence proches de la route, ce qui permet de faire une halte facilement lorsque c’est nécessaire.

Si vous faites le voyage en voiture, prévoyez des embouteillages autour de la ville de Toronto, et ce, peu importe l’heure de la journée ! En effet, malgré des larges autoroutes à 4 ou 5 voies, le trafic semble être toujours au ralenti aux alentours de la ville, et ce, peu importe le moment de la journée…

Le péage caché de Toronto

On nous a prévenu, lors de la location de l’auto, que nous allions croiser un péage si nous empruntons la route 407. A l’aller comme au retour, nous n’avons pas vu le moindre péage où signe de ce qui pourrait ressembler à un péage… Et pourtant, nous avons bien été chargé d’une quinzaine de dollar.

C’est en revenant que j’ai su qu’il y avait des détecteurs sur les portes panneaux en métal qui scannait les plaques qui passaient… Et évidemment, nous nous sommes fait scanner. Rien de dramatique mais c’est pas clair la première fois et ça surprend lorsqu’on reçoit la petite note à payer directement à domicile.

Niagara Falls : des chutes impressionnantes

Après un peu plus de 6h de routes, nous voici enfin dans la ville de Niagara. Première impression : la ville toute entière ressemble à un parc d’attraction avec un aspect touristique très (trop) poussé. Ca brille de partout, de gros panneaux publicitaires vous sautent au visage à chaque tournant et la ville se compose principalement d’hôtels, de boutiques souvenirs et de quelques restaurants.

A peine débarqué, on décide d’aller faire un tour près des chutes pour avoir un premier aperçu en hauteur. Et là, rien à dire, ça reste impressionnant. Ce ne sont peut-être pas les chutes les plus hautes que j’ai pu voir dans ma vie mais en tout cas, qu’est ce qu’elles sont larges ! Même en étant en haut des chutes et avec peu de vents, la force du cours d’eau vous permet d’être légèrement arrosé… Ca rafraîchit.

Le panorama du haut des chutes de Niagara est plutôt sympa pour une première ballade en fin de journée. Vous pouvez voir les 2 chutes (USA et Canada), faire une petite marche d’une heure et prendre un petit café si vous le désirez. En été, il fait chaud, voire très chaud mais l’eau des chutes ajoute un brin de fraîcheur dans la météo.

Le lendemain, nous avons choisi d’aller voir les chutes directement depuis un bateau et c’est sans doute la meilleure chose à faire. Un bon 30 minutes en bateau qui vous emmène au pied des chutes, la vision est spectaculaire. Attention si vous prenez un appareil photo car pour le coup, on se fait bien arroser et heureusement que l’embarcadère fournit des ponchos en plastique pour se proposer.

Nous y sommes allés le matin vers 9h et il y avait très peu d’attente. Gare à vous si vous y aller en après-midi à cette saison, il risque de faire plus chaud et l’attente sera bien plus longue.

Niagara : les chutes et c’est tout !

Durant la soirée, nous nous sommes balladés dans la ville pour tenter de trouver un petit quartier sympa. Autant être honnête avec vous, si vous allez à Niagara, allez-y juste pour voir les chutes. La ville n’a strictement aucun intérêt. Pire encore, elle ressemble à un semblant de Las Vegas qui se serait loupé sur son côté impressionnant, tout en conservant le côté bling bling et les points/souvenirs touristiques en tout genre.

Mais le plus dramatique, c’est qu’on sent que les commerçant vont tout faire pour tenter de vous faire débourser vos dollar. L’exemple le plus frappant m’a été donné en allant au Starbucks un matin, car je voulais prendre un chocolat à emporter. J’ai demandé un verre d’eau pour mon grand-père car ce dernier devait prendre des médicaments. La fille a osé me demander 1$ pour un verre en plastique qu’elle avait rempli au robinet… Je ne vous cache pas que j’étais pas loin de me fâcher tout rouge et surtout, elle ne voulait rien entendre… Bref, ça fait mal !

Pour manger, je vous conseille fortement d’aller dans un restaurant relativement simple (pizzeria, steak house) et ne tentez pas le diable en cherchant de la cuisine raffinée. J’ai eu l’occasion d’aller faire un tour au casino le soir, mais de vous à moi, c’était surtout pour admirer les différentes voitures qui venaient se stationner devant l’entrée et non pour aller dépenser mes dollars dans des machines à sous.

En conclusion, Niagara Falls vaut le détour pour ses chutes, c’est indéniable, même si c’est juste pour une fois dans votre vie. Mais prévoyez d’y aller pour une halte rapide 1 à 2 jours maximum, au-delà, vous perdrez définitivement votre temps.

IMG_20150620_103036

IMG_20150620_101305

IMG_9941

IMG_9932

IMG_9945

Je vous recommande de lire également :