Road trip en Sicile – Jour 2 : la découverte de Palerme

C’est sous un soleil éclatant et un ciel ultra bleu que nous avons pu découvrir la ville de Palerme.

Mercato Il Capo

Notre première destination a été le marché du quartier Il Capo (Mercato Il Capo) qui ressemble à un grand bazar extérieur. Le prix des fruits et des légumes est juste incroyablement bas (il faut dire que 55% des siciliens sont considérés comme pauvres en Italie). Quelques exemples des prix observés :

  • 1kg de citrons : 1€
  • 1kg de fraises : 3€
  • 6 oranges pour 1.30€
  • 1 artichaut : 0.90€

Et d’un point de vue qualitatif, on a des beaux et bons fruits de la région (ou alors qui viennent d’Espagne, Afrique du Nord ou reste de l’Italie). Après un bon jus d’orange fraîchement pressé, on était bien pour démarrer la journée. Reste que le marché se visite assez rapidement.

A plusieurs moments durant la journée, le petit espresso à emporter s’imposait. Fort et bon (on est loin de la pisse d’âne d’Amérique du Nord) pour à peine 0,70€ dans la plupart des cafés.

Monte di Pietà et la Cathédrale de Palerme

Notre promenade se poursuit avec un changement de quartier pour Monte di Pieta. Palermo est une ville certes assez pauvre mais très vivante et avec une architecture magnifique (si vous aimez l’orange, le jaune et le rose saumon).

Des mamies étendent leur linge à la fenêtre, ça sent le café tous les 200m et les retraités font de la marche avec leur chien. A chaque coin de rue, des groupes d’hommes et de femmes discutent fortement sur divers sujets en riant : aucun doute, nous sommes bien dans une région au Sud de l’Italie.

Bien entendu, les rues sont très étroites et il faut toujours se tenir prêt à voir arriver une voiture ou un scooter. Ces derniers arrivent toujours à s’arrêter à 10cm de vous ou alors ils passent en vous frôlant. La première heure, on est assez inquiets et puis au fur et à mesure, on s’habitue et on apprend à faire comme les locaux : traverser, même si personne ne s’arrête.

Peu après, on arrive à la Cathédrale de Palerme. Edifice magnifique, on a choisi de visiter la salle du trésor, la crypte et le toit. Si les trésors sont oubliables, la crypte est impressionnante et la promenade sur le toit un vrai plaisir. On a une vue incroyable sur la ville et la montagne qui l’entoure. Pour seulement 7€, vous pourrez tout faire, ce qui reste abordable.

Juste après, une petite promenade dans le parc Villa Bonanno jusqu’à la Porta Nuova nous a permis d’en voir un peu plus niveau architecture (c’est vraiment pas loin de la Cathédrale donc allez-y).

La ville historique

On se dirige ensuite pour une bonne petite balade vers le carrefour Quattro Canti qui marque l’entrée dans la partie historique de la ville de Palerme. On fait un rapide détour par la Piazza della Vergogna (place de la honte ?). De nombreuses statues entourent une fontaine et l’ensemble est plutôt joli, nous permettant de relaxer un peu.

13h : l’heure de manger. On retourne au carrefour Quattro Canti pour aller se promener sur la Via Maqueda (rue semi-piétonne). Un autre moyen de contempler tout le côté historique de Palermo.

On s’arrête pour manger un morceau au café Makeda. On est bien accueilli et j’y ai mangé une délicieuse lasagne à l’extérieur : oui, oui, même en hiver, il fait assez chaud pour manger à l’extérieur en Sicile. Ils ont pas mal de gâteaux et sucreries pour ceux/celles qui ont la dent sucrée.

Albergheria

Nous avons passé une bonne partie de l’après-midi dans le quartier d’Albergheria. Une fois de plus, la pauvreté nous arrive un peu dans la face mais on prend du plaisir à se promener dans les ruelles, découvrir la vie de quartier et cette architecture qui nous en met plein les yeux.

Si la promenade dans le quartier s’est bien déroulée (au final, j’ai juste donné mes Mikado à un mendiant qui me les demandait gentiment), je ne vous recommande pas d’y aller durant la nuit.

Les Catabombes des Cappuccins

Direction l’Ouest de la ville pour un bon 30 minutes de marches afin de se rendre aux Catacombe dei Cappuccini. Endroit fascinant, on a pu y observer plus de 800 « corps » conservés et en apprendre davantage sur le principe de mommification.

Attention, âmes sensibles s’abstenir : les « squelettes » sont classés par type de décès : guerre, pendaison, mort naturelle, enfants, etc… J’ai été sous le choc lorsque j’ai vu le corps de Rosalia Lombardo, une enfant décédée durant les années 1920. Un effort impressionnant a été fait pour conserver son corps intact et elle ressemblait encore à un ange endormi.

Tout type de photo ou vidéo sont interdits dans les catacombes mais c’est vraiment une expérience qui vaut le détour pour à peine 3€ par tête. Attention, les Catacombes ferment à 17 ou 18h selon le jour Contrairement aux monuments, pensez à y aller relativement tôt (en 30 minutes, vous aurez fait le tour).

En soirée, petit retour en centre-ville pour faire quelques boutiques locales et finir sur un bon dîner à la pizzeria Moretti : une caprese, 2 pizzas et 2 desserts plus tard, on peut vous dire que c’est une excellente place : allez-y sans crainte.

Petite cour quelque part dans la ville.

Alors Marcel, ça se passe bien la peinture ?

Promenez-vous sur le toit de la Cathédrale.

Vue du toit de la cathédrale

Quelques tombes au sous-sol de la cathédrale de Palerme

Les rues étroites de Palerme : un vrai bonheur

L’imposante cathédrale de Palerme

Cathédrale de Palerme

Mercato Il Capo

Il reste beaucoup de ces vieilles Fiat et on comprend pourquoi…

Mon dessert préféré.

Je vous recommande de lire également :