Road Trip en Sicile – Jour 4 : de Mazara del Vallo jusqu’à Agrigente

Mercredi 31 janvier 2018 au matin : je me souviendrais de cette matinée par l’excellent petit-déjeuner italien que j’ai pu manger à l’hôtel Carmine : c’est vraiment un superbe endroit pour y passer la nuit, je vous le recommande chaudement.

Mazara Del Vallo

Nous avions hâte d’arriver à Mazara Del Vallo et ce, pour plusieurs raisons : en plus d’être le port de pêche le plus important de toute l’Italie, la ville abrite une forte influence nord-africaine et fut autrefois un ancien comptoir phénicien. Si nous avons lu que du bien sur la Kasbah, LE quartier à visiter dans la ville, c’était le mystère total jusqu’à l’arrivée.

Première chose agréable : il est facile de trouver un stationnement gratuit en ville (beaucoup de places gratuites au port). Nous avons démarré notre promenade par une exploration de la Casbah : un labyrinthe d’étroites ruelles, rustique et avec une immense dose d’art mural.

Pour être honnête, j’avais l’impression d’avoir quitté la Sicile en entrant dans ce quartier, mon cerveau ayant complètement déconnecté. A la fois inquiétant mais vite fascinant et chaleureux, la Casbah est le quartier arabo-normand qui crée comme une faille spatio-temporelle au sein de la ville.

On s’émerveille devant toutes ces couleurs vives qui s’offrent à nous, on s’étonne de savoir d’où viennent ces chants religieux à travers tout le quartier et on respire les bonnes odeurs de cuisine qui déborde de chaque fenêtre. Bref, une expérience exceptionnelle qui fait en sorte de nous faire quitter temporairement la Sicile.

Pour le lunch, nous souhaitions aller manger au Eyem Zemen, mais comme la plupart des commerçants en ce mois de janvier, ils étaient en vacances… Nous nous sommes rabattus sur un restaurant italien en bord de mer – dont j’ai oublié le nom – qui n’était pas mauvais du tout.

Pour le dessert, une bonne gelato à la Gelateria Mazara : excellent service, un bon choix niveau parfum et c’est bien bon. J’ai fait dans le classique en dégustant une gelato au nutella… Mais quel délice !

A deux pas se situait la Piazza de la Repubblica. A l’heure où nous arrivons, Mazara Del Vallo sommeille encore et il n’y a personne à part un mendiant qui tente et retente de nous soutirer quelques sous. La place est entourée de bâtiments sublimes : le Palazzo Vescovile, le Seminario et ses 11 arches, le Seminario dei Chierici et la Cattedrale del San Salvatore.

Le calme qui habite cette place la rend encore plus extraordinaire : on s’asseoit au milieu de cet endroit et on a presque envie « d’écouter le silence » qui l’occupe ! Et c’est si beau…

A mon grand regret, nous n’avons pas pu pénétrer à l’intérieur de la Cathédrale. Une petite promenade en bord de mer s’est imposée avant de retourner à la voiture. Le musée de la Satyre dansante était aussi fermé.

Direction Agrigente

Après une bonne demi-journée à Mazara del Vallo, ville pleine de richesses, nous voilà en route pour Agrigente, la ville qui borde la Vallée des Temples (que nous ne visiterons pas la même journée). En comptant les camions et les travaux de construction, ça nous a pris un petit 2h en auto.

2h pour redécouvrir le talent des conducteurs en Sicile : dépassements dangereux, non-utilisation des clignotants, aucun respect pour les stop et la jungle totale lors de l’usage des rond-points : mais on s’y fait…

On traverse des vallées magnifiques d’un vert intense, le tout entouré par des montagnes qui viennent renforcer le relief déjà bien présent. On surplombe quelques ponts impressionnants et on traverse quelques tunnels pour arriver à Agrigente. La ville s’élève de 100 à 325m, ce qui la rend fort sympathique à traverser à pieds (laissez tomber l’auto dès que vous le pourrez, les ruelles sont minuscules).

Nous avons trouvé un parking gratuit proche de notre B&B – La Dolce Vita. Une fois les affaires déposées dans la chambre et après avoir profité de la vue du balcon, il est l’heure de profiter de la ville durant la soirée.

Grosse surprise : contrairement à ce que vous pourrez lire dans les guides et certains blogs, Agrigente est une ville pleine de charme avec ses commerçants, son théâtre, ses chapelles et sa magnifique cathédrale. L’autre point qui rend Agrigente sublime est le fait qu’elle soit construite sur une colline.

Prenez le temps de vous promener à pieds et faites l’effort d’aller voir la Cathédrale à pieds. De l’autre bout de la ville, il y en aura pour 30 minutes de marche mais quel plaisir de gravir les petites ruelles, les escaliers, les pentes et découvrir l’energie qui regorge dans le coeur de la ville historique.

Nous avons fait notre balade en soirée et avec les petites lumières de ville et le charme est encore plus saisissant. Vous passerez devant 1001 fenêtres et portes, direz bonjour aux habitants qui vous regardent de votre fenêtre, entendrez toutes les histoires de famille qui ont lieu derrière les portes et contemplerez la décoration qui remplit chaque ruelle. Les habitants ont du goût sur tout ce qui concerne la décoration florale.

En plus des pentes bien ardues, la plupart des ruelles sont accessibles qu’en scooter et lorsqu’une voiture peut passer, on vous conseille d’être collés au mur pour augmenter vos chances de survie.

Cette bonne promenade de soirée s’est terminée par un bon dîner à la pizzeria Manhattan (hormis le nom, la bouffe est bonne et la pizza excellente). Ne soyez pas surpris si les menus sont traduits en plusieurs langues : la Vallée des Temples, lieu le plus touristique de la Sicile, est situé à 7km de la ville (il faut bien s’adapter aux touristes).

Oui, sur la droite, c’est un musée.

A Mazara Del Vallo, la douce chaleur vous accompagne durant la promenade.

L’architecture de la Sicile, toujours un vrai plaisir pour les yeux.

Mazara Del Vallo

Une voiture a osé passer : c’était juste.

Oui, les ruelles de ce quartier envoûtant sont étroites : c’est aussi ça la Casbah.

Mosaïque à chaque coin de ruelle dans la Kasbah.

Bas de la Ville d’Agrigento.

J’adore le style de la chambre de notre B&B !

Je vous recommande de lire également :