3 jours à New-York en période de COVID

A la mi-septembre, on décide d’aller changer d’air pour se faire un long weekend à New-York. L’ambiance est trop calme à Boston et NYC n’est située qu’à 3h15 de route. C’est l’occasion d’aller redécouvrir cette ville super active et profiter de sa vie nocturne. En plus, à cause du COVID-19, on a réussi à se trouver une chambre d’hotel 4 étoiles à 3 nuits pour 150$ dans East Village. Oui, oui, 3 nuits pour 150$ alors qu’en général, c’est + 180$ la nuit.

East Village

On prend la route un jeudi en milieu d’après-midi. Rien de compliqué pour s’y rendre. En revanche, l’autoroute reste bien moche une fois sortie du Massachusetts. Après un peu plus de 3h de route sans encombre, nous entrons enfin sur l’île de Manhattan. J’avais un peu peur qu’on se tape les embouteillages monstres à la new-yorkaise mais le trafic est resté plutôt fluide. Prévoyez 9$ de péage pour entre sur l’île en voiture.

Arrivant par le Sud, on se voit obligés d’emprunter le tunnel Holland souterrain. S’il s’avère très pratique car il permet de parcourir des dizaines de blocs sans feux, les voies sont très étroites et vous avez intérêt à bien rester sur votre voie. C’est assez surprenant, surtout pour les US.

Nous logions donc au Moxy Hotel, situé dans East village. Au niveau avantage, il y a un parking couvert pas loin avec un coût de 45$/jour pour votre auto (pour NYC, ce n’est vraiment pas cher, sachant que les prix oscillent généralement autour de 65-80$^). En plus de ça, l’hotel est super bien situé. Au niveau des inconvénients, je dirais que la chambre est petite et la salle de bain est en fait intégrée dans la chambre, sans vraie séparation.

Le 1er soir, on s’est baladés dans East Village et ça faisait plaisir de retrouver l’ambiance de New-York. Malgré le COVID, tous les restaurants étaient ouverts avec terrasse aménagée, il y avait de l’animation dans les rues et l’architecture des bâtiments est toujours aussi cool. On se cherchait une bonne pizza (fan de calzone, c’était obligé) et nous sommes allés au Cacio e Vino, un restaurant sicilien situé sur la 2nd avenue. Allez-y, leur pizza est excellente et ma calzone était exquise. Le tiramisu n’était pas mal non plus.

Union Square, Midtown et Time Square

Le lendemain, je travaillais à distance en matinée mais dès midi, j’ai souhaité foncer faire un tour à la boutique B&H Photo & Video pendant que madame voulait faire quelques boutiques de fringues. J’adore cet endroit, il y a tellement de trucs sympas à découvrir et tester. J’ai pu tester quelques nouveaux casques, découvrir des gadgets sons et vidéos assez fun… Quel dommage de n’avoir pu en profiter à peine 1h vu que le vendredi, la boutique ferme à 13h !

Pour le lunch, retrouvailles au Flats Fix, un petit restaurant mexicain qui fait des super tacos. Par contre, prévoyez la quantité car avec 3 tacos dans le ventre, vous ne serez pas rassasiés, et ce, malgré le riz et les haricots on the side. Ambiance sympa, bouffe qui a du goût mais un poil trop cher pour ce qu’on vous sert dans l’assiette.

Pour le dessert, on fait arrêt à la patisserie Fouet, située à 10 min à pieds. Mention spéciale à leur thé vert fumé qui était tout simplement excellent. Généralement, je préfère le thé noir mais ce thé vert avait un goût exquis. Pour les patisseries, prenez bien le temps de choisir car il s’agit d’une patisserie franco-japonaise donc gare aux combinaisons d’ingrédients étranges. Ma pâtisserie était bonne mais madame n’a pas trop apprécié la sienne.

L’après-midi a continué avec une balade à pieds dans Midtown en passant par le Grand Central Terminal pour finalement s’échouer à Times Square. Et là, la surprise était de taille. Un Time Square non pas désert mais relativement calme. Peu de monde pour traverser les rues, de l’espace sur les marches pour avoir une vue sur la place, on sent que le COVID a fait du ravage niveau tourisme… Mais on en profite du coup ! J’ai bien sûr voulu faire un petit tour à la boutique M&M pour m’acheter un nouveau mug (Bleu est maintenant dans l’armoire avec Jaune et Orange).

Le soir, on retrouve une amie d’enfance de Madame qui habite NYC depuis plusieurs années. On se fait un très bon restaurant vietnamien Ha nôi House dans la rue St Mark où l’ambiance musicale fait rage. J’ai pu me faire plaisir avec un Pho franchement délicieux.

BLack Lives Matter : le fait qu’il soit si nécessaire de le rappeler met en évidence l’un des mal de ce pays.
Manhattan Street Art.

Une journée dans le quartier de Soho

Nous avons décidé de dédier la journée du samedi à déambuler dans Soho. Avec le COVID, nous ne voulions pas prendre le métro/taxi et honnêtement, prendre le temps de faire un quartier en long en large nous intéressait davantage.

Cependant, avant de s’y rendre, nous avons pris notre petit déj au Waverly Diner. A première vue, l’endroit ne paie pas de mine mais le menu est juste énorme, il y a vraiment beaucoup de choix et c’est bon. Sur le chemin du retour vers Soho, on a fait une halte à C.O Bigelow Pharmacist. Il s’agit en fait du plus ancien apothicaire/pharmacie de New-York qui date tout de même de mi-1800.

A l’intérieur, il y a l’embarras du choix au niveau des produits. Qu’il s’agisse de savon, produits de beauté, peignes/brosses ou encore dentifrices, la pharmacie a des produits d’Asie et d’Europe et on y découvre des choses intéressantes. Au passage, l’endroit est plutôt classe pour une pharmacie. Bref, si vous passez devant, on vous recommande d’entrer et d’y jeter un coup d’oeil.

Par la suite, on s’est promenés une grosse partie de la journée dans Soho. Je l’aime bien ce quartier, assez branché, assez varié au niveau des boutiques, il y a une bonne ambiance, surtout si l’on sort des principales artères touristiques.

Le midi, on a fait un crochet par le quarter chinois pour aller manger un super ramen au Shinka. Le service n’est vraiment pas terrible mais niveau ramen, ils s’y connaissent vraiment et ça se rapproche de ce que j’avais mangé au Japon. Ultra bon. Durant le reste de l’après-midi, on a vagabonder dans les rues de Soho et profiter de l’ambiance sous un soleil intense de… 18°C.

Dimanche à Central Park avant de reprendre la route

Pour le dernier jour, on avait envie de changer de quartier. Direction Central Park avec l’auto. Vu que nous sommes en période de COVID, aucun trafic sur la route ça nous prend 10 min pour arriver à Upper East Side. Je trouve une place en 2 min dans la rue, tout va bien… Du jamais vu à New-York !

Je me demande s’il a assez de chiens à promener – Upper East Side.

On s’est donc fait une longue promenade dans Central Park d’Est en Ouest puis en sens inverse en prenant notre temps et observer toute la vie que ce parc renferme : musiciens, artistes peintres, sportifs, jeunes mariés, il y en a vraiment pour tous les goûts. Et une fois de plus, c’était vivant mais pas “surchargé”.

Central Park !

Nous avons quitté la ville en fin d’après-midi et en 3h30, nous étions de retour à Boston. A l’heure où j’écris ces lignes (mi-octobre), on est d’autant plus ravis d’y être allés le weekend du 20 septembre, période à laquelle le stress du COVID était au plus bas et le nombre de cas recensés minimes également.

L’aller-retour en auto de Boston à New-York se fait relativement bien, il faut juste partir aux bonnes heures et éviter le vendredi. Et au final, je suis ravi que nous ayons pu en profiter 3 jours car au moment ou j’écris ces lignes, le re-confinement partiel ne semble pas très loin.

Dernier coup d’oeil à un parc indémodable avant de reprendre la route vers Boston.