Floride jour #1 : visiter Little Havana (Miami)

De Boston à Miami, un vol direct prend environ 3h30, ce qui est relativement court. A l’arrivée, le changement de température est intense: on passe de -3°C (Boston) à 25°C (Miami).

L’aéroport de Miami, bien connu pour être un hub international, est vraiment immense. Comptez 20 bonnes minutes pour sortir de l’aéroport.

De MIA à Calle Ocho

Nous avons choisi de louer une auto et je vous confirme que c’est + que nécessaire. En plus, les prix sont assez bas (30$/jour pour une petite auto, 60$ pour un cabriolet et ce, durant la semaine de Noël) : Alamo nous a jamais posé de problème et c’était encore le cas cette fois-ci. En plus, ils ont maintenant mis des bornes, ce qui accélère la validation de la location : notre Ford Mustang cabriolet nous attend (Floride oblige, on se met dans le mood adéquat).

L’aéroport est à 15 minutes de la ville, ce qui nous a permis d’arriver rapidement dans Little Havana, quartier de notre boutique-hôtel (Life House). Les hôtels sont rares dans le quartier qui est assez pauvre mais celui-ci était pas mal. Si l’on oublie la mauvaise insonorisation et le coq qui nous réveillait chaque matin à 6h, c’est un bon endroit où dormir.

Little Havana : la culture cubaine à Miami

Nous logions proche de la 8ème avenue qui est l’artère où « les choses se passent » dans ce quartier. Les enseignes indépendantes pullulent, presque tout le monde parle espagnol autour de nous, nous faisant presque oublier que nous sommes à Miami. Little Havana (Calle Ocho) est vraiment sympa et on s’attache vite à la petite vie de quartier.

On note au passage que ce quartier, assez pauvre, n’est pas trop touristique, ce qui permet vraiment de s’immerger dans l’ambiance.

Sur les recommendations d’un local, nous sommes allés au Café la Trova : ouvert il y a quelques mois, c’est un excellent endroit pour boire ou manger un morceau. Le service est pro et les serveurs super sympas. Pensez à vous commander un daikiri ou un mojito pour bien démarrer vos vacances, sans oublier leur super lait de poule maison qui permet de bien digérer.

On continue la promenade sur la 8ème pour découvrir les autres services : ça chante, ça gueule un peu parfois mais l’aspect friendly sud-américain est omniprésent. Jésus est bien sûr affiché partout, les barber shops sont plein à craquer et les magasins de cigares dégagent une bonne odeur.

Pour info, plus de 40% de la population de Miami est cubaine.

Les autos anciennes sont rares dans le quartier mais elles existent.

En soirée, on décide de retourner au café la Trova pour dîner : l’ambiance est à son comble, c’est plein à craquer, un groupe de musiciens met l’ambiance dans la salle, tout le monde vous parle : c’est la fête ! Et cerise sur le gâteau, on y mange TRES bien : on est vite devenus fan des croquetas et du Lechon Con Chicharrones.

Bien finir la journée avec un show au bar du coin.

Je vous recommande de lire également :