Un weekend en hiver au Massif de Charlevoix

Fin janvier, nous sommes en plein hiver et pourtant, on s’en va dans le Nord Est du Québec, près de la Baie de Charlevoix. Un bon 5h pour y aller mais à l’arrivée, c’est l’extase tant le chalet loué est fantastique. Une bonne gang d’amis, à boire, à manger, de la neige à tout va avec un grand soleil, que … Lire la suite

Ski de printemps au mont Orford

Dimanche 24 mars, la température est douce, le ciel varie entre soleil et nuage : les conditions sont bonnes pour aller skier pas trop loin. Pas le courage de faire 2h30 de route.

Finalement, direction le Mont Orford entre amis pour aller faire une demi-journée de ski. Sur place, pas trop de monde, 5°C, pas de vente et des éclaircies. Les jours précédents notre arrivée, il a neigé 50cm, ça s’annonce bien !

Malgré sa hauteur relativement limitée, le Mont Orford est une montagne très plaisante à parcourir, que ce soit en ski ou en snow. Beaucoup de pistes pour tous les niveaux et le terrain est plutôt bien préparé. Bref, on descend, on remonte (sans attendre) et c’est le bonheur pendant un petit 4h.

Au passage, pas mal de pistes à bosse, ce qui est efficace pour bien s’achever la fin de journée. Petite préférence pour la piste “Stadium” qui se situe sur un autre versant. Piste technique mais intéressante à faire !

La journée s’est terminé sans bavure et vu que l’appétit nous gagnait, nous sommes allés nous faire un bon dîner au St-Hubert près de la station. Assis près du feu, on a pu déguster notre poulet grillé, frites et brownie !

Bref, une bien belle journée et surtout une excellente expérience de ski de printemps !

 

Ski à Whiteface

Début mars, j’ai eu l’occasion de retourner skier aux États-Unis. Après Sugarbush, direction Whiteface ! Pas de chance, c’est le début des vacances au Québec et pas mal de monde à la frontière. Le passage qui prend généralement 20 minutes s’est étendu à… 2 heures ! Bref, en fin de matinée, nous arrivons enfin à destination.

Cette station est un peu plus sauvage que Sugarbush et le temps était un peu moins clément ce jour-là. La première descente s’est déroulée dans le brouillard. En revanche, la neige était parfaite !

Un peu plus haute que Sugarbush, Whiteface reste une belle station avec de nombreuses pistes et sous-bois. Petit plus : le restau de piste propose de déguster un bon chili dans un bol en pain, miam ! A refaire, mais si possible avec de meilleures conditions.

1 journée de ski à Sugarbush

10 février 2013. Une date mémorable à mon sens… Non pas parce que c’était la saint Arnaud, mais tout simplement parce que c’est à ce moment-là que je me suis remis au ski en Amérique du Nord après une pause de… 5 ans !

Et autant être honnête, je n’ai pas fait les choses à moitié. Sur les conseils d’un ami, je l’ai accompagné en utilisant le service Express Ski. Pratique et économique, cela m’a permis de me rendre facilement dans un bon domaine skiable aux États-Unis pour toute une journée. Pour 80$, j’ai eu le droit à l’aller-retour en car + le pass d’une journée pour les remontées. A cela s’ajoute une trentaine de dollar pour la location du matériel et me voilà sur les pistes.

Si les montagnes ne sont vraiment pas hautes au Québec, ça s’arrange un peu dans le Vermont avec des montagnes qui dépassent facilement les 1000 mètres (sachant que vous commencez généralement à 200m, ça reste correct en matière de dénivelée).

Ce 10 février, je dois avouer que les conditions étaient parfaites. Grand soleil, 0°C et une neige bien fraîche. Il n’y avait pas tant de monde que cela et les gens sont vraiment cool dans le Vermont. Même pour la location, le mec m’a bien aidé à choisir les skis en fonction de mon niveau, ils ne font pas de manière industrielle en vous tirant une tronche jusqu’à parterre.

Il m’a fallu un petit 2h pour me remettre sur pieds mais c’était vraiment plaisant. Le domaine est grand avec 2 montagnes et les pistes nombreuses. Malgré mon niveau intermédiaire, il y avait de quoi s’amuser. J’ai surtout retenu le long trajet en télésiège de 12 minutes pour passer d’une montagne à une autre. Heureusement qu’il n’y avait pas de vent…

A refaire !