J+4 : visite d’une cabane à sucre à St-Isidore

Aujourd’hui, toujours sous un grand soleil à plus de 25°C, Brigitte et Michel m’ont fait découvrir une cabane à sucre nommée La Branche qui se situe au fin fond de la rive sud de Montréal, à St-Isidore. A l’intérieur, un service de restauration aux installations assez rustiques nous attendait. Le menu est le même pour tous, à savoir une petite … Lire la suite

J+3 : appartement trouvé

C’est étonnant de voir parfois que tout s’accélère au moment où l’on s’y attend le moins. Aujourd’hui, sous un grand soleil et avec 25°C à l’extérieur (les changements climatiques sont impressionnants ici), j’ai finalement trouvé mon futur logement. Près de l’Avenue Mont-Royal, il est très bien situé et j’ai vite sauté sur l’occasion. Ce 3 1/2 est à 5 min à … Lire la suite

Déjà un retour aux origines culinaires

En me baladant autour de la station Guy Concordia, je suis tombé par le plus grand des hasard devant une boulangerie arménienne nommée Arouch.

Agréablement surpris, je constate qu’on y mange uniquement des lahmejoun (la pizza arménienne).

Ma montre affichait 16h mais peu importe, j’ai eu envie d’en manger un. Bon et bien figurez-vous que c’est vachement bon et qu’il y a quelques variantes mais je me suis contenté de savourer l’original, sans toppings supplémentaires.

En tout cas, le responsable qui a monté ça a trouvé un bon filon, ça ne coûte pas très cher (moins de $2 avec les taxes à l’unité). Si vous les prenez par 6 ou par 12, il y a une petite ristourne :D. Bref, si vous avez envie de manger un bon lahmejoun, allez-y !

J+2 : petite galère de transport…

Comme vous le savez, je loge temporairement à Saint-Philippe, une petite bourgade perdue au milieu de nulle part juste au sud de Montréal. Ce matin, me levant un peu tard, je suis parti seul de la maison aux alentours de 9h15. Après un petit souci avec l’alarme (grâce à moi, on sait qu’elle marche), j’ai décidé de prendre le bus. … Lire la suite

Le magasin de la grosse pomme, bien évidemment présent…

St-Hubert : qu’il est bon mon poulet…

Ce midi, entre quelques escapades de petites rues à la recherche d’un appart, je me suis arrêté pour “dîner” à la rotisserie St-Hubert. Restaurant spécialisé dans la cuisson du poulet, j’ai trouvé ça plutôt pas mal du tout. Un bon menu Midi Go composé d’une “soupe repas campagnarde”, d’un yogourt 0% MG et d’un thé à la fin a parfaitement … Lire la suite

Jour J: l’arrivée à Montréal

Ca y est ! Après très exactement 7h19 de vol avec Air Transat, je suis arrivé à destination sans aucun problème. A peine sortie de l’avion, je passe la douane et vais retirer mon permis de travail.  L’agent de l’aéroport, très sympa, m’a rapidement imprimé mon PVT qui est donc valable 1 ans et non-renouvelable. 10 minutes plus tard, je suis … Lire la suite

Les 27 trucs les plus marquants au Japon

Dernier post concernant mon voyage au Japon. Vous trouverez ici un petit ensemble de tout ce qui m’a vraiment marqué au pays du soleil levant, tous plans confondus :

  • la politesse des commerçants.
  • L’efficacité des commerçants (surtout dans le service des trains)
  • L’aspect culturel en général
  • Le personnel du restaurant : tout le monde vous remercie d’être venu manger.
    le savoir-vivre
  • Lors de l’attente d’un bus ou d’un train, les gens font la queue, personne se double.
  • Aucun détritus au sol…
  • …Mais étrangement, aucune poubelle dans les rues (où les gens jettent-ils leurs emballages ?).
  • Se régaler au restaurant avec de la nourriture locale revient à moins de 6€.
  • Le goût du poulet, des sushis, des râmens…
  • Une petite mélodie différente à chaque feu indiquant que l’on peut traverser.
  • Le pachinko, le meilleur endroit pour devenir sourd rapidement.

Lire la suite sur mon blog Ramenos

Voir toutes les photos prises au Japon (avec mon vieux compact de l’époque)

Retour dans la région de Tokyo

Durant nos 5 derniers jours, nous sommes revenus sur Tokyo. Ceci étant dit, nous avons largement trouvé de quoi nous occuper. Nous avons visité le quartier d’Odaiba, un quartier qui ne m’a pas spécialement donné l’envie d’y remettre les pieds tant il semble être sans vie et les quelques activités présentes ne sont pas très passionnantes. En revanche, nous sommes partis une journée dans la banlieue sud de Tokyo, à Kamakura.

Kamakura est une ville très jolie, proche de Tokyo mais entourée d’un décor qui nous donne l’impression d’être loin de toute activité « purement citadine ». A voir sur place : le bouddha géant et quelques temples très jolis. Après ces visites, nous sommes allés sur l’île d’Enoshima, un endroit très paisible et très beau.

Nous avons eu également le plaisir de faire la connaissances de japonais(es) très sympathiques avec qui nous avons mangé à plusieurs reprises, mais aussi fait un karaoké bien divertissant.

A la découverte du Kansai

Après 5 jours de découverte au sein de la capitale japonaise, nous nous sommes empressés de prendre la JR line et son magnifique train à grande vitesse pour nous rendre à Kyoto, à l’ouest du Japon. Le Kansai est une région située à 3h de train de Tokyo.

Premier constat : les trains sont d’une propreté étonnante et il y a beaucoup, mais alors beaucoup d’espace pour ses jambes. La classe « éco » est bien plus spacieuse que la première classe des TGV de la SNCF. Pas besoin de se lever si la personne à côté de vous veut bouger, elle passe largement ! Quant aux détritus, il n’y en a pas un seul. Attention tout de même à réserver un wagon « non-fumeur » si vous n’aimez pas la cigarette. Et oui, les trains à grande vitesse possèdent des compartiments fumeurs.

 

Le Japon : premiers pas à Tokyo

(L’article ci-dessous provient de mon blog semi-professionnel, j’y mets le début et la suite et à lire directement sur la page d’origine).

Plutôt qu’une longue histoire, je propose de vous faire part d’une petite synthèse de notre circuit, programmé un peu « à la sauvette ».

Après 12h de vol, l’arrivée fut un peu fatigante. Je débarque dans une nouvelle ville, je dors à moitié debout et 50% des panneaux sont incompréhensibles à mes yeux ! Mais à part ça, tout baigne !

La recherche d’un hôtel pour ces 5 premiers jours ne fut pas très fastidieuse. Le TIC (Tourist Information Center) vous accueille très bien et vous trouve rapidement un hôtel en fonction de votre budget, du type d’hôtel recherché et de son quartier. En 20 min, l’histoire du logement était réglé. Comptez environ 35€ pour une chambre de deux dans un hôtel convenable en basse saison.