GeorgeTown Islands et Five Island (5/5)

A mi-chemin entre Brunswick et Boothbay Harbor, la péninsule de Georgetown mérite un petit détour si l’on souhaite se rendre au petit port pour déguster un lobster roll tout droit sorti de l’eau. En effet, notre hôte nous a suggéré d’aller manger un sandwich au homard au Five Islands Lobster Co. Alors, ne nous cachons pas derrière ce long nom. … Lire la suite

Boothbay Harbor, beau petit village portuaire du Maine (4/5)

Suite à la visite d’East Boothbay, nous nous sommes rendus à Boothbay Harbor, joli petite ville portuaire à l’Est de de Brunswick. Contrairement à East Boothbay, Boothbay Harbor reste une ville plus touristique avec ses cafés, restaurants et différentes boutiques. Mais c’est aussi l’occasion d’aller faire un tour en mer pour une somme raisonnable (60$ pour 2 personnes pour un … Lire la suite

East Boothbay, bout de côte magnifique du Maine (3/5)

Situé à 45 minutes de Brunswick, East Boothbay est le quartier Est de la ville de Boothbay Harbor. Répartie sur une longue péninsule, la route permettant de se rendre à East Boothbay (Ocean Point Road) est tout simplement magnifique à traverser, tant pour contempler les villas que l’on croise mais surtout le paysage côtier, tout simplement à couper le souffle. En … Lire la suite

Une soirée dans la ville de Bath, Maine (2/5)

Nous avons eu l’occasion de passer une soirée dans la ville de Bath. Située à une vingtaine de minute à l’Est de Brunswick, Bath est une magnifique petite ville au bord de la rivière Kennebec. Encore plus calme que Brunswick, la ville n’en reste pas moins charmante pour une bonne ballade, mais aussi pour un excellent souper ! Nous avons eu … Lire la suite

Un long weekend dans le Maine en été (1/5)

Durant l’été, j’ai eu l’occasion de partir faire un road trip dans le Maine pour me rendre dans les environs de Brunswick, que j’avais déjà visité lors d’un hiver précédent. Cette fois-ci, la route se fait en MGB et nous avons choisi de passer par les routes de campagne et montagne depuis le Québec, en passant par le New Hampshire pour … Lire la suite

Retour à North Hatley dans les Cantons

Il y a quelques jours, j’ai eu l’occasion de retourner flâner à North Hatley dans les Cantons de l’Est. Ce beau village du Québec à la connotation très anglophone est accueillant et plutôt joli. Village architecturé autour d’un lac, on y dénoté de nombreuses bâtisses d’époque, quelques antiquaires et un marchand de crème glacées plutôt sympa. On flâne, on se … Lire la suite

Un long weekend à Philadelphie

New-York, Boston, Portland et Washington ? Oui, ce sont des villes à faire sur la côte Est et j’ai eu l’occasion d’y aller 1 fois si ce n’est plus. Mais depuis quelques temps, j’avais envie d’aller visiter Philadelphie et le long weekend du 1er juillet a été l’occasion de le faire. Du coup, en s’organisant un peu, j’ai pris l’avion … Lire la suite

C’est le temps de la cueillette des pommes

La cueillette des pommes est une tradition au Québec qui a lieu généralement au mois de septembre chaque année. Le principe est assez simple : vous vous rendez dans un verger, vous payez votre droit d’entrée, on vous remet un sac et vous ramenez autant de pommes que vous le souhaitez, toutes variétés confondues.

On s’est donc pointés un beau samedi après-midi à la ferme. Certaines fermes vivent justement de ce tourisme et celle où on était n’échappait pas à la règle (nous irons plus loin la prochaine fois mais nous n’étions pas seuls). Néanmoins, malgré le monde et le petit côté “touristique”, on ne se marche pas dessus et on peut bien se balader dans le verger comme bon nous semble. On avait le choix entre 3 variétés ce mois-ci et bien sûr, l’objectif de cette sortie est d’aller les cueillir nous-même dans les arbres.

Alors évidemment, lorsqu’on arrive, les pommes les plus accessibles étaient déjà cueillies… Mais c’est justement ça qui était fun. Il restait beaucoup de belles pommes mais pour les obtenir, des compétences en escalade “débutant” étaient requises. On pouvait monter sur les arbres pour les cueillir et c’est ce qu’on a fait. Pas de chance pour moi, je me suis pris une énorme pomme sur le nez, ce qui m’a obligé à me calmer un peu mais malgré tout, nous avons pu ramener de magnifiques Spartan, Cortland et Mccintosh à croquer ou à utiliser pour faire des plats (compotes, tartes, croustades…).

On peut évidemment les goûter sur place et pendant la cueillette, il y a juste quelques règles de propreté à respecter pour éviter aux agriculteurs de ramasser les pommes croquées. Truc que je ne comprenais pas : certaines personnes étaient vraiment à fond là-dedans et se prenaient en photos devant chaque pommier et chaque bâtisse de la ferme… Pourtant ce n’était pas des touristes… Bref !

Je pense que je le referai l’an prochain, mais je ferai l’effort de m’éloigner bien plus de Montréal que cette fois-ci, pour avoir des vergers plus sauvages et un peu moins de monde.

En tout cas, 3 jours après, je peux vous dire qu’on se régale avec les pommes et qu’on a pu faire une superbe compote !

IMG_9296

 

3 jours dans la région de Montpelier au Vermont

Le weekend dernier, j’ai eu l’occasion d’aller profiter du Vermont, et plus spécifiquement de la région de Montpelier.

Montpelier est la capitale de l’État du Vermont. D’une petite taille (comparé aux autres grandes villes américaines), cette ville est vraiment très plaisante à visiter. J’ai été agréablement surpris par la propreté générale, l’entretien des bâtiments mais aussi l’architecture qui domine les rues. On sent qu’il s’agit d’une vieille ville américaine entretenue certes, mais pour laquelle les petits détails vintages sont conservés.

Truc assez fun, cette ville a beau être petite, il y a des églises à chaque coin de rue. En se promenant une heure, j’ai bien dû en croiser 5 ou 6. Un chemin de fer abandonné traverse la ville, lui donnant un petit air “far west”. Quant aux alentours, c’est une forêt très dense et bien verte (en été) qui borde les différents coins de la capitale.

J’ai également apprécié l’amabilité des locaux  : aucun stress, toujours le sourire, on sent qu’ils habitent “le Vermont” et non la ville de New-York ! Les commerçants sont plutôt variés et on trouve beaucoup d’articles d’époques (pancartes anciennes, livres et mêmes des habits).

Au niveau restauration, nous avons pu profiter d’un succulent dîner à la NECI (New England Culinary Institute) de Montpelier. De vous à moi, ça a été la trouvaille du siècle et ce restaurant se classe maintenant dans le top 3 de toutes les places que j’ai pu tester en Amérique du Nord.

Bien que les étudiants soient en formation, le service était impeccable et les plats succulents. Le rapport qualité/prix est également exceptionnel et j’espère avoir la chance d’y retourner un de ces jours.

Un petit dessert ?

A 15 min de la capitale se trouve l’usine de fabrication des glaces Ben & Jerry’s ! Et ouai, c’est là bas qu’elles sont faites ces superbes crèmes glacées. Une petite visite des lieux s’est imposée. Après un bon 30 min de visites où l’on en apprend pas mal sur les origines de cette entreprise, une dégustation est bien sûr offerte. Qu’à cela ne tienne, nous sommes revenus le lendemain tester cette fois-ci un autre parfum de glaces. Sachez pour info qu’il y a plus d’une cinquantaine de saveurs différentes (qui a déjà goûté la “Red Velvet”) !

L’usine produit tout de même 125 000 pots/jour et l’entreprise passe principalement par le commerce équitable pour faire ses crèmes glacées (il y a même certaines saveurs dont les produits sont issus de l’agriculture biologique, c’est pour vous dire).

A quelques km de cette usine, il est possible d’aller dans une ferme pour déguster les fromages de la région. Certains cheddar du Vermont sont plutôt bon, même si, il faut le reconnaître, ça n’atteint toujours pas le niveau que l’on a en France.

Verdure, ô ma verdure

Nous avons logé dans un Bed&Breakfast. L’emplacement était une ferme isolée en haut d’une colline à Montpelier Est. Magnifique endroit, notre hôte nous a reçu comme des rois.

La chambre était bien agréable et puis c’était bien fun de pouvoir aller nourrir les poulets, voir les chèvres, les chevaux, les 2 chats et le chien. Aux alentours, pas un bruit, hormis celui des animaux sauvages de la forêt. Vraiment, je vous le redis, c’était le bonheur !

Bien que le coq ait sonné un peu de temps avant mon réveil électronique (c’est précis un coq et le snooze est automatique), le petit déjeuner servi par notre hôte était à la hauteur de la beauté de l’endroit : oeufs venant du poulailler, cake aux fruits fait maison, pain de campagne fait maison par l’homme de famille… Bref, un méchant gros petit déjeuner nous attendait.

Ambiance paisible, on en a profité pour taper la discute quelques heures avec nos hôtes mais passé 10h, il était temps de se bouger !

Nous sommes allés dans la région de Stowe, ville située au Nord Ouest de Montpelier. Coin plus montagneux, certaines routes m’ont rappelé les chemins étroits des Alpes ou l’on ne voit pas les voitures arrivées… Sauf qu’ici il s’agit de gros pickup et voyager, le fun pour passer sans se toucher !

Ensuite, nous avons visité le domaine de la famille Von Trapp, plus vieille famille du Vermont. L’endroit ressemblait plus à une place un peu “huppée” qu’une véritable ferme mais la vue sur la vallée était somptueuse.

Enfin, nous avons terminé notre weekend par une halte à Burlington.Montpellier, VT Rails Montpellier Montpellier Capitol Montpellier Bead&Breakfast Vermont Vermont Fabrique Ben & Jerry's Tournesol dans le Vermont

Le Full Flex Express 2012 à Montréal

Ce dimanche, j’ai eu l’occasion d’aller au Full Flex Express de Montréal. Ce festival electro dub dure une une demi-journée et fait défiler plusieurs artistes. La programmation avait l’air alléchante donc je n’ai pas trop hésité à prendre ma place.

Bon, je ne vais pas y aller par 4 chemins : ce festival était tout simplement génial. Il a été sans aucun doute l’un des meilleur show electro que j’ai pu voir et écouter de toute ma vie (Daft Punk reste indétrônable).

Le show s’est déroulé durant plus de 7h sur l’île Notre-Dame, proche du Parc Jean-Drapeau. Tokimonsta et Koan Sound ont fait l’ouverture avec de l’electro expérimental, assez doux et même un peu de Dubstep mais en plein après-midi, ça restait encore tranquille.

Lorsque le DJ Diplo est arrivé, l’ambiance est tout de suite montée d’un cran. Dubstep plus tonique, entraînant, j’ai bien aimé l’artiste.

En plus, ce qui était fun, c’est qu’il s’amusait à interagir pas mal de fois avec le public. Par exemple, il a sauté dans la foule, il est également allé se promener sur la foule dans un énorme ballon gonflé à l’air. Et puis de temps en temps il s’amusait à la provoquer un peu, tout en passant ponctuellement un peu de house au sein de ces mix…. Assez fun !

De temps en temps, on se prenait pas mal d’eau sur la figure envoyée par les tuyaux d’arrosage. Bon sang, qu’est-ce que ça faisait du bien de se faire tremper (35°C ressenti tout de même). Pendant ce temps, ça bougeait et dansait dans tous les sens, l’ambiance était déjà excellente. Autre trucs appréciable : malgré la foule, on avait quand même de la place pour bouger.

Puis vers la fin de soirée sont arrivées les 2 artistes que j’attendais : Pretty Lights et Skrillex. Autant dire qu’à ce moment là, le son envoyé était bien lourd, excellent et les versions live et remixées des morceaux étaient tout simplement splendides.

Pretty Lights envoyait plus du son Dubstep/HipHop/Electro alors que Skrillex balançait du gros Dubstep à l’état pur. C’était d’ailleurs assez impressionnant de le voir dans son gros vaisseau spatial en train de mixer devant une foule en folie. On notera une petite touche rappelant Daft Punk concernant l’écran d’arrière plan et le vaisseau spatial mais clairement, on a eu droit à du gros spectacle jusqu’à 23h30. Après ça, j’ai ramassé mes jambes pour rentrer chez moi.

Si ça repasse l’année prochaine, j’y retournerai sans l’ombre d’un doute !

Quelques jours à Seattle

La semaine dernière, j’ai eu la chance de me rendre à Seattle pour assister à l’un des plus gros évènements de mon métier : le SMX Advanced. Cet événement se produit un peu partout dans le monde mais la version “advanced” n’existe qu’à Seattle ou Londres.

S’il a fallu jongler entre le travail à distance, les conférences et les différentes questions à se poser par rapport à ça, j’ai prolongé mon séjour pour visiter un peu la ville.

Seattle est, paraît-il, une ville emblématique des Etats-Unis. La première chose que l’on remarque à l’arrivée est qu’il pleut… Souvent ! En discutant avec les locaux, j’ai pu apprendre qu’il pleut en moyenne 270 jours/an ! Bref, ce n’est pas le meilleur endroit si vous souhaitez prendre quelques couleurs.

Je terminerai l’aspect négatif avec un truc qui m’a bien fait chier pendant tout le séjour : il n’y a pas de métro et le trafic est dense. Résultat : motivez-vous et si vous avez des jambes en mousse, ça risque de mal se passer pour vous, d’autant plus que le relief de la ville est très accidenté, rappelant les pentes abruptes de San Francisco.

Durant mon séjour, j’ai eu la chance de pouvoir visiter plusieurs quartiers. Déjà, il faut savoir qu’il est facile de se repérer à Seattle, comme dans n’importe quelle grande ville des Etats-Unis. L’autre truc cool, c’est que Seattle est comparable à un hotspot wifi géant. Capter du wifi gratuit est un jeu d’enfant dans cette ville et le seul endroit où je n’ai pas eu accès au réseau était au milieu du Volunteer Park. Bref, bien pratique pour vous repérer !

Chaque jour, j’ai fait des aller-retours entre le quartier de Belltown et le Waterfront pour me rendre au SMX. Et à chaque fois, je prenais un chemin différent.

Si le front de mer ne m’a pas particulièrement plu (très gris), j’ai bien aimé le côté Oldschool de la voie ferrée qui traverse ouvertement la ville. Ça donne un certain cachet far ouest à Seattle.

Le quartier de Belltown est quant à lui un secteur résidentiel avec quelques très bons restaurants asiatiques et italiens : Umi Saké House, Shiro’s Sushi et la Vita Belle e sont 3 adresses à tester, la nourriture étant tout simplement délicieuse.

Le Downtown est intéressant pour faire un peu de shopping mais ne tardez pas trop le soir, ça devient un peu craignos. Des gros immeubles, des boutiques, plein d’hommes d’affaires, mais pas de charme particulier ici. On est loin de la beauté des gratte-ciels de Chicago ou New York par exemple, même s’il y a moyen de faire quelques belles photos.

Si vous mangez dans le centre-ville, allez au Tap House Grill : ils font un bœuf à la bière du tonnerre !

Le quartier du Pike Place Market est à faire dans toute circonstance. C’est vraiment le marché de la folie ! Des stands et vendeurs en tout genre à n’en plus finir, une ambiance de folie et c’est là que j’ai pu déguster un excellent Fish & Chips. En revanche, si vous avez un problème avec les sucreries et que vous essayez de faire un régime, ce marché va tout simplement ruiner vos efforts tant on trouve toutes sortes de pâtisseries et viennoiseries qui ont l’air toutes plus délicieuses les unes que les autres.

Après cela, je suis allé me promener dans Pioneer Square en passant par la 1ère avenue. Qu’est- ce qu’on trouve dans cette avenue ? C’est très simple, 8 vitrines sur 10 sont en fait des cafés ! Quant à Pioneer Square, c’est un quartier dont l’architecture n’a pas été retouchée et cela se voit. Plus connu sous le nom du quartier des prospecteurs du Klondike, Pioneer Square a été vers la fin des années 1800 le lieu de rendez-vous de tous ceux qui souhaitaient risquer leur vie pour partir à la conquête de l’or en Alaska et dans le Yukon. Un petit musée gratuit retranscrit très bien toute l’histoire, je vous conseille d’y faire un tour. Au passage, allez faire un tour au Zeitgest Coffee : une vraie merveille cet endroit et les boissons sont rudement bonnes.

Enfin, j’ai terminé ma visite touristique par Capitol Hill. Décalé mais à la fois branché, la statue de Jimmy Hendrix à l’entrée du quartier donne le ton. En me promenant, ça m’a un peu rappelé le Plateau Mont-Royal, façon Seattle. Et plus au Nord, on y trouve un quartier résidentiel avec des habitations à vous faire décrocher la mâchoire. Ce quartier est également représentée par le Volunteer Park et son réservoir d’eau. En montant au sommet du château d’eau, on a une magnifique vue sur la ville.

Au final, je pense que ce sont ces 2 quartiers, Pioneer Square et Capitol Hill, qui m’ont le plus plu. Le feeling avec son architecture et ses habitants a été très bon, je n’avais pas l’impression de me retrouver dans le brouhaha américain du Downtown. Mais d’une façon plus globale, si j’ai apprécié découvrir la plupart des quartiers de Seattle, c’est surtout les alentours de la ville qui m’attirent.

La prochaine fois que je vais dans l’Ouest, j’espère pouvoir visiter les bureaux de Microsoft, l’usine Boeing et enfin faire un tour au Mont Reigner. La ville de Seattle est sympa mais ça n’a rien à voir avec l’atmosphère de Los Angeles ou encore la beauté de San Francisco.

Mais encore une fois, n’oublions pas que j’y suis allé avant tout pour mon travail.

VOIR TOUTES LES PHOTOS DE SEATTLE

Le Granby International des voitures anciennes

Ce dimanche, j’ai eu l’immense surprise de visiter Granby lors de l’International de la voiture ancienne. Autant être honnête, moi qui suis fan de voitures vintage, j’étais heureux comme un petit fou, d’autant plus que le temps était magnifique !

L’International Granby des voitures anciennes est un événement qui a lieu le dernier weekend de juillet chaque année à…. Granby.

Cette ville est située à environ 1h30 de Montréal et il s’agit bel et bien d’une petite ville de province : c’est calme, résidentiel et ça sent la campagne !

L’organisateur a mentionné 500 véhicules provenant du Canada mais en se promenant, on a deviné que le nombre s’approchait plutôt du millier. Tout le monde venait avec sa vieille voiture pour la montrer aux visiteurs et partager sa passion.

C’est fou de voir à quel point certaines personnes ont pris le temps de récupérer une épave et de la restaurer… Parfois en 3500 heures (exemple de la 2ème photo, voiture rouge, le proprio l’a furieusement remis à neuve et j’ai pu voir une photo de l’épave que c’était lorsqu’il l’a récupéré… En 1980) !

En tout cas, cela valait le déplacement et j’ai pu voir de vraies beautés à 4 roues vraiment impressionnantes. Si la majorité des véhicules étaient d’origine américaine, j’ai pu également voir quelques modèles anglais, allemands, italiens et français. Bref, cet événement est un régal pour les yeux, que l’on soit amateur ou expert en la matière.

Il s’agit là d’un aperçu de ce que j’ai pu voir. Vous pouvez voir plus de photos sur Vintage Cars ou alors voir les photos de l’édition 2012 !

Le facteur humidex… Pesant !

Si je vous dis qu’il fait très chaud à Montréal, la plupart d’entre-vous vont sans doute me dire (car ils ne sont jamais venus) que la chaleur n’existe pas à Montréal car c’est le Canada et il fait froid blabla bla… Bref ! Si je vous dis maintenant que le facteur humidex peux accroître terriblement les écarts de température entre … Lire la suite

Piknic électronique édition 2011 : c’est reparti !

Ca y est, c’est l’été et qui dit été dit aussi la reprise du piknic électronique qui reprend chaque dimanche ! Pour rappel, ce super événement a lieu chaque dimanche de juin à août. De 14h à 22h, on mange, on boit et on danse sur de la bonne électro. J’y suis allé ce dimanche, c’était la 2ème édition 2011 … Lire la suite

Le Piknic Electronik du dimanche !

Récemment, j’ai eu l’occasion de tester un “Piknic Electronik” du dimanche à Montréal. Cet événement, organisé sur l’Île Saint-Hélène, mérite qu’on y fasse un détour, à condition bien sur d’aimer ce type de son. Le concept est expliqué dans le titre : pour être admis, en plus des 10$ de droits d’entrée, vous vous devez d’apporter soit un vrai pic-nic, soit … Lire la suite